Archives du mot-clé végétalien

Table d’hôte “San Valentino” Bella verde

Une primeur sur Mangeons Vrai : Le restaurant gastronomique végétalien la Belle Verte vient de révéler le menu de sa table d’hôte pour la semaine de la St-Valentin!

Un harmonieux mariage entre cuisine vivante et végétalienne,
à partager et à savourer à deux!

san-valentino-bella-verde

Soupes :

Velouté Carezza, aux carottes et gingembre

Crème Effusione di rugiada aux betteraves et noix de cajou

Salades :

2 Serenata di Afrodite insalata : verdures, fenouil, pamplemousse, avocats et menthe, avec un filet de vinaigrette à la moutarde Dijon et sirop d’érable

Plats :

Spaghetti Tenerezza d’algue kelp, sauce marinara (tomate, poivrons et courgettes) avec champignons farcis

Pasta per l’Amore, pates de riz (sans gluten), sauce aux tomates et vin rouge, câpres et champignons grillés, basilic frais, ail et oignons

Breuvages :

Kombutcha Bianca au gingembre et citron

Kombutcha Rosa aux baies d’églantier

Desserts :

Truffes Ardente à la framboise

Mousse Appassionato, à la noix de cajou, fruits de la passion et sirop d’érable

avec choix de thé ou café

Nota bene : le repas est conçu de telle manière à ce que la soirée entre amoureux puisse se prolonger, …tarda serata e con passione!

2 tables d’hôte San Valentino Bella Verde à tirer!

Abonnez-vous à Mangeons Vrai, ou revenez très prochainement visiter le site, pour connaître tous les détails sur le tirage de cette table d’hôte.

La table d’hôte pour deux San Valentino Bella Verde sera servie au restaurent la Belle Verte, du 12 au 15 février inclusivement, au prix speciale innamorati de 59$.

Menu en alimentation vivante
pour la semaine du 4 au 8 février 2013

En attendant, pour vous mettre en appétit et pour vous refaire une jeunesse, voici le menu de la semaine prochaine semaine du service de plateau-repas en alimentation vivante des « Petits Paniers de Vie » :

01-SignatPetitsPaniersVie

Lundi 4 février 2013                                                         

Diner : Chili doux aux fèves mung, salade de verdures et sauce italienne, pâté de pacanes aux tomates séchées

Souper : Salade de brocoli sauce aigre-douce, pommes vertes menthe et citron, craquelins

Mardi 5 février 2013

Diner : Linguini de légumes avec fromage de macadam et sauce poivron rouge, salade de pousses variées, craquelins

Souper : Fricassée de chou, petits pois et carottes, pâté de riz brun avec sauce tamari-gingembre, petits fruits

Mercredi 6 février 2013

Diner : Salade de lentilles germées et confetti de légumes variés, endives farcies de fromage de tournesol aux 3 poivres, craquelins

Souper : Salade style waldorf au chou frisé, salade de betteraves et pommes, chips de kale dragon rouge (au poivre de Chine)

Jeudi 7 février 2013

Diner : Pizza avec croute de sarrasin germé, Salade de verdures mélangées, chips de légumes au BBQ

Souper : « Riz frit » de panais et céleri-rave avec légumes marinés (brocoli, carottes, oignons) avec sauce style hoisin avec salade tomate au basilic

Vendredi 8 février 2013

Diner : Salade de riz sauvage pilaf, salade de pousses variées, salade pommes et fenouil sauce à l’orange

Souper : Salade de légumes à la chinoise, « anguilles » d’aubergines, « œufs de phénix » petits coussins de nori au pâté à la coriandre

Pour commander les plateaux-repas à livrer chaque jour de la semaine,  écrire à petitspaniersdevie@yahoo.ca ou téléphoner à Marie-Claude au 819 598-1370

Vous pouvez en tout temps consulter le nouveau menu de la semaine des Petits Paniers de Vie à la page Menu de la semaine

Rappelons que toutes les entreprises en alimentation verte sont chaleureusement invitées à publier leurs nouveaux menus dans les pages de Mangeons Vrai!

Publicités

Recettes pour un repas de Noël tout végétarien

Voici venue la période des fêtes, c’est le temps de préparer le menu des festins en famille et entre amis! Marie-Claude des Petits Paniers de Vie vous propose un menu entièrement végétarien, en remplacement des recettes plus carnées du repas traditionnel de Noël.

recette-noel-vege0001

Spécialement pour vous et pour toutes celles et ceux qui veulent vivre un temps des fêtes en harmonie avec leurs convictions, voici quelques idées toutes simples mais saines et savoureuses pour un Noël végétarien.

Faites circuler ce menu dans votre réseau! Une alternative saine à proposer aux nombreuses personnes qui ont été frappées par l’émission de dimanche dernier à TVA, intitulée « la face cachée de la viande ». J’ai reçu de nombreux appels le lundi matin, après la diffusion de l’émission, de personnes qui ne préfèreraient ne plus encourager les pratiques industrielles d’élevage des animaux.

Vous trouverez également en guise de dessert une recette complète de verrines aux pacanes et chocolat vivantes… rassurez-vous, ça ne grouille pas, mais c’est tout simplement….non, finalement, je ne dirai rien, je vous laisse sur votre faim et surtout, je vous invite à vous lancer dans la préparation de ce dessert au goût d’antan, mais avec les ingrédients entiers, sains et biologiques d’aujourd’hui.

Voici notre suggestion de menu de Noël :

En entrée

recette-noel-vege0002

Faites cuire quelques patates douces biologiques dans de l’eau de source. Ajoutez-y un petit poireau et laisser mijoter doucement le temps que cuisent les patates douces. Vous pouvez mettre une pomme de terre blanche biologique pour donner du crémeux à la soupe. Ajoutez du thym, un peu de sel et du poivre. Mettez tout en crème et ajustez les saveurs. Ne laissez pas la simplicité de cette recette vous rebuter. Les patates douces et les poireaux sont de très bons compagnons de table. N’oubliez pas de mettre un filet d’huile d’olive avant de servir. Servez avec des craquelins crus que vous trouverez au restaurant La Belle Verte. Ils ajoutent une touche de finesse.

recette-noel-vege0003

Venez goûter le fameux végé pâté forestier de la Toque Verte au dépanneur Sylvestre samedi prochain, un vrai délice qui vient d’être mis au point par le chef cuisinier Jean-Pierre Maheu. La dégustation organisée par la Toque Verte au MSRO la semaine dernière a été un véritable succès, tous les pâtés se sont envolés comme des petits pains chauds ! N’hésitez pas à en servir à vos convives sur des craquelins en guise d’entrée.

Plats principaux :

recette-noel-vege0004

Faites cuire un mélange de riz brun et de riz sauvage (vous trouverez des mélanges « campagnards » dans les magasins d’aliments naturels). Faites cuire votre riz dans un bouillon de légumes, toujours 2 tasses de liquide pour 1 tasse de riz sec. Vous pouvez compter environ 1\4 à 1\3 tasse de riz sec par convive…tout dépendant de ce que vous allez servir. Faites sauter dans une poêle de l’oignon, de l’ail, du céleri, du poivron et tout autre légume coupé en petits cubes que vous avez envie de mettre avec le riz cuit. Lorsque les légumes seront presque cuits, réservez-les dans un contenant et faites sauter les champignons de votre choix. Coupez-les en morceaux pas trop gros, pas trop petits pour qu’ils soient bien reconnaissables dans le plat final. N’hésitez pas à ajouter un peu de raisins secs et à les faire cuire un peu avec les légumes pour qu’ils absorbent un peu du liquide et qu’ils gonflent. Vous pouvez mettre un peu de canneberges séchées aussi et faire la même chose, mais attention, la modération à bien meilleur goût! Pour terminer, mélangez ensemble les légumes cuits et le riz cuit refroidi. Ajoutez des fines herbes, ciboulette, thym, basilic et les champignons à la fin sur le dessus du riz campagnard.

recette-noel-vege0005

Vous pouvez faire cuire une belle courge butternut ou buttercup au four. Lorsqu’elle est bien cuite, épluchez là et mélangez un peu de patate blanche en purée. Mettez le tout en purée, patate blanche et courge. Pour ceux qui mangent des produits laitiers, ajoutez du fromage de chèvre en crème au tout. Salez et poivrez bien l’ensemble et versez dans un plat à gratin. Mettez de la chapelure et ou du parmesan ou même de la levure alimentaire et passez au four pendant 20 minutes ou le temps que ça soit bien chaud!

recette-noel-vege0006

Vous allez croire que j’aime les patates douces…euh oui, effectivement, je les aime beaucoup. Elles sont nourrissantes et elles donnent de l’énergie! Pour les spanakopitas, faites cuire vos patates douces et ajoutez oignons, ail, sel, poivre et cari. Faites une purée qui soient délicieusement parfumée. Ensuite, roulez-les dans des feuilles de spanakopita selon la méthode habituelle et faites cuire pendant 12 minutes environ.

recette-noel-vege0007

Des pois verts réchauffés dans une poêlés d’oignons coupés finement et cuits avec du thym et du poivre et un tout petit peu de sel, c’est un pur plaisir. C’est tout simple, mais les petits pois accompagnent très bien la courge gratinée, ou les spanakopitas et le riz campagnard.

Pour les inconditionnels…. voici un plat qui rappellera la dinde de Noël. C’est le « tofurkey », met de Noël que vous trouverez chez Sol à Aylmer pour environ 16$. Ça peut servir environ 6 à 8 personnes et on m’assure que ça goûte la viande de dinde aromatée à la sauge et que c’est délicieux!

Il y a aussi les tourtières de millet et au seitan que vous trouverez généralement dans tout bon magasin d’aliments naturels. Sinon, il est facile de trouver des recettes pour ces plats sur internet. J’en ai vu de nombreuses qui me semblent très appétissantes.

Il y aussi tout plein de belles petites recettes et des bonnes idées pour un souper de Noël végétarien sur Internet, voir entre autres : http://recettes-vegetariennes.over-blog.com/article-noel-vegetarien-40615451.html

Pour un Noël des plus « chaleureux » voyez les recettes de végécarib! Vous y trouverez d’autres très bonnes idées de présentations originales. http://vegecarib.over-blog.com/article-un-repas-de-noel-original-et-vegetarien-87533175.htm

Et pour terminer, au dessert :

recette-noel-vege0008
Recette pour 12 verrines

1 tasse et demi de pacanes

1 demi tasse d’amandes

6 à 8 dattes dénoyautées et trempées

une demi cuil à thé de muscade

Réduire les noix en poudre et ajouter les dattes et la muscade. En faire une pâte. Mettre une cuil à table de ce mélange et bien étaler au fond du petit verre. Si vous avez un déshydrateur, mettre au déshydrateur pendant 1 heure, sinon, laisser sécher le temps de préparer les autres étages du dessert.

Le fond chocolaté

3\4 tasse de poudre de cacao crue

3\4 tasse de sirop d’érable

1\3 tasse d’huile de noix de coco liquéfiée au déshydrateur

Mettre ces trois ingrédients au mélangeur et mélangez jusqu’à consistance crémeuse. Déposez une cuil à table de ce mélange sur la croute dans le petit verre et réfrigérer. Le fond chocolaté figera dans le réfrigérateur.

L’intérieur aux pacanes

1\2 tasse d’huile de noix de coco liquéfiée au déshydrateur

3\4 de tasse de dattes dénoyautées

2 cuil à table de sirop d’érable

1 cuil à table d’extrait de vanille

1 tasse et 1\4 de pacanes

Mélanger bien l’huile et les dattes jusqu’à consistance crémeuse. Ajouter les autres ingrédients.

Déposer une cuil à table et demi de l’intérieur aux pacanes dans les verres.

Ajouter dessus une belle pacane entière et une demi-canneberge pour y mettre de la couleur.

Ces verrines se congèlent. Mais attention, selon mon expérience, elles peuvent disparaître comme par enchantement, je crois que les souris du congélateur les aiment beaucoup!

Au menu
des dégustations du samedi

En dégustation ce samedi au mini-marché du dépanneur Sylvestre, de 10h à 14h au 9 de la rue Fortier dans le secteur Hull de Gatineau :

Les toutes nouvelles créations de la Toque Verte, un nouveau producteur végétarien participant à Mangeons vrai (voir l’annonce sur la page de la Toque Verte) et vendant ses produits au MSRO.

Le végé paté forestier, fait entre autres avec des noisettes, canneberges et champignons sauvage,

Les boulettes végé érable-dijon (avec riz brun germé)

Les boulettes végé italiennes (avec riz brun germé)

Les mêmes adjectifs reviennent dans les commentaires des personnes qui y ont goûté : délicieux, satisfaisant, raffiné…. 

Et pour les petites douceurs,…

les biscuits aux pommes bio (de Chez Émile) préparés par Marie-Claude des Petit Paniers de Vie.

Pizza-cruzza, bien habillée!

De retour au restaurant la Belle Verte, devant une très belle assiette, généreuse en verdures et garnie de quatre bonnes portions de pizza « bien habillée », comme son nom l’indique.

Ce plat ne laissera en reste ni les fins gourmets ni les amateurs de cuisine santé.

pizza-belleverte-1

 

Précisons-le tout de suite, il s’agit d’une pizza crue!

Attendez quelques secondes avant de faire la grimace. Vous vous êtes sans doute imaginé en train d’ingurgiter une pizza typique à l’état cru, c’est-à-dire avant qu’elle ne soit mise au four. Rien de très appétissant en effet. Je ne connais pas grand amateur de pizza (j’en suis un) qui, même affamé, se jetterait sur la préparation encore crue d’une pizza commerciale pour l’avaler goulûment. La pizza du lendemain, froide et non réchauffée, ça passe encore, mais de grâce pas crue!

D’accord. Maintenant oubliez tous vos points de références culinaires, et repartez à zéro, comme si vous alliez à la découverte de la cuisine exotique d’une île oubliée dans le Pacifique.

Tenez, juste pour se mettre dans un contexte de dépaysement, appelons ce plat une « cruzza », prononcez « croutzza » (parce que c’est servi sur une croûte et que « za, z’est vraiment bon! »).

La cruzza, c’est délicieusement frais et goûteux.

Imaginez :

La croûte, un lit délicatement assemblée de lin, tournesol et tomates séchées, est exceptionnellement fine et légèrement croustillante. Elle pourrait déjà se manger telle quelle en guise de craquelin. Ensuite vous appliquez soigneusement sur cette croûte à cruzza une tapenade de tomates séchées et un pesto de basilic frais (retenez-moi, pourquoi en ajouter plus?). Ensuite déposez la garniture, fraîche, tendre et crémeuse, un savoureux mélange de tomates, d’épinards, de champignons et d’avocats, le tout relevé d’origan et de basilic (vous commencez à avoir envie d’y goûter?). Ce n’est pas tout, elle ne s’appelle pas la « bien habillée » pour rien. Ajoutez la préparation à saveur fromagée à base de noix d’acajou, laquelle remplace très bien au goût le fromage conventionnel, préparation que vous parsemez d’oignons sucrés déshydratés, de croustilles de kale émietté et de petits morceaux de «végé-bacon» (aussi appelés « non-bacon bits »)

pizza-belleverte-2

Vous voyez le portrait gustatif? Rien avoir avec la pizza “all dressed” livrée à votre porte, dans ce cas-ci il s’agirait plutôt d’une sortie gastronomique “bien habillée”.

Invitation spéciale

Rendez-vous à la Belle Verte en bonne compagnie et prenez le temps de goûter à notre cruzza. Cette fois-ci, nous vous laissons la priorité, nous ne vous volerons pas les mots de la bouche, livrez-nous votre propre appréciation de la « Pizza bien habillée » et envoyez-nous la à mangeonsvraioutaouais@gmail.com

Le texte qui nous semblera le mieux décrire ce plat sera publié en complément du présent article et méritera à son auteur une invitation à participer à la prochaine séance d’appréciation de la cuisine du restaurant la Belle Verte!

Les roulés de collard à la Thaï

Une création originale de la Belle Verte, chatoyante pour les yeux et servie en guise d’entrée!

roulecollard-belleverte-1

les roulés de « collard » fourrés aux légumes frais proposent une version crue des roulés Thaï, lesquels sont communément servis en Thaïlande dans les petits étals de rue.

C’est quoi le collard?

Si vous aimez la verdure, genre feuille verte très foncée, vous serez servis avec le collard, cousin du kale, et descendant comme lui du chou sauvage. Traditionnellement, le collard se cuisine cuit.

Lorsqu’elle est consommée crue, la feuille de collard est ferme et a un goût prononcé de verdure, ce qui fait dire à certains qu’elle « goûte la santé ». De fait, le collard est reconnu pour ses vertus nutritives et thérapeutiques, contenant autant de calcium que son équivalent en fromage, très riche en fer, vitamines et fibres, recommandé pour ses propriétés antioxydantes, antivirales et antibactériennes, sans compter la réduction du taux de cholestérol et la prévention du cancer.

La cuisine de la Belle Verte s’est montrée audacieuse en substituant la traditionnelle feuille de riz des roulés aux légumes Thai par une feuille de collard. Autant la feuille de riz est neutre, cédant toute la place aux saveurs des aliments qu’elle enrobe, autant la feuille de collard affiche une  personnalité gustative beaucoup plus prononcée.

Cette exploration culinaire en vaut toutefois le détour, pour autant que l’on accepte de s’y aventurer avec un esprit neuf, sans attentes ni références à des recettes équivalentes.

Les amateurs de verdure franche seront ravis, le goût de la feuille de collard crue ressort dès la première bouchée.

Soulignons au passage l’habileté des doigts de fée culinaire qui ont réussi à rouler les légumes dans la feuille de collard avec autant de fermeté, ce qui confère beaucoup d’homogénéité à l’ensemble. Alors que de trop nombreux roulés sur le marché, déforcés par un assemblage mou, obligent les convives à récolter les composantes qui s’en échappent au moyen de leur seconde main.

Le roulé de collard de la Belle Verte reste ferme, autant sous les doigts, sous la fourchette, sous le couteau, qu’entre les dents.

L’inattendu se révèle par la suite, juste après avoir croqué la première bouchée, alors qu’une explosion de saveurs crée un contraste marqué avec le goût vert nature du collard. Le gourmet reconnaîtra le savant cocktail d’épices thaï, le gingembré se disputant avec le citronné sur fond de noix de coco. Le mélange de légumes est tout aussi gouteux en lui-même. Les oignons marinés se fondent avec les carottes râpées, tandis que le poivron, le concombre ainsi que les non-bacon-bits amènent pour leur part un léger croquant.

Pour relever le tout, comme si ce n’était pas assez, vous êtes invités à tremper le roulé dans une sauce Thaï pimentée dont le goût a été légèrement « arrondi » au moyen d’un peu de sirop d’agave.

roulecollard-belleverte-2

La conclusion de Mangeons Vrai : une entrée à ranger dans la section aventures culinaires pour fin gourmets et crudivores sans frontières! La Belle Verte marie joyeusement la douceur de l’alimentation verte aux feux d’artifices des saveurs du monde.

La soupe Dahl de la Belle Verte

Aux approches des froidures hivernales, quoi de plus réconfortant qu’une soupe chaude et bien consistante? Nous nous somme rendus au restaurant la Belle Verte et, à leur suggestion, nous avons commandé une soupe Dahl que nous avons lentement dégusté.

dahl-belle-verte-1

Cette soupe, comme son nom l’indique, s’inspire d’une recette végétarienne savoureuse à base de lentilles originaire du Nord de l’Inde.

Les Dahls (aussi écrits Dhal, Dal ou Daal), désignent une préparation typique de légumineuses dépouillées de leur écorce et cassées. Les Dahls font partie du repas végétarien indien traditionnel, fournissant les nutriments habituellement obtenus au travers de la consommation de produits d’origine animale. Dans la cuisine végétarienne, c’est en effet la combinaison de légumineuses et de céréales qui offre la principale source de protéines.

Les amateurs de cuisine indienne ne seront pas dépaysés avec le Dahl de la Belle Verte : même bouquet d’arômes et de saveurs.

Même si sa consistance est plus légère que celle d’un Dahl conventionnel, la soupe que l’on nous a servie s’est avérée parfaitement satisfaisante et nourrissante. Sa texture est plutôt veloutée, même onctueuse, et relevée de petits morceaux de carottes fondant sous la langue. Les saveurs marient la douceur et le « punch », avec le lait de coco et la coriandre comme demoiselles d’honneur, ainsi que le gingembre et le cari à titre d’invités marquants. La soupe automnale par excellence, à la fois réconfortante et stimulante.

dahl-belle-verte-2

Les craquelins, minces, fermes et croustillants, ont un goût indéfinissable de revenez-y, passant tantôt de la noix à une subtile préparation entre terre et mers, de la betterave aux algues. Ils sont fabriqués et déshydratés sur place par les cuistots de la Belle Verte.

Pour conclure, voici notre scénario-flash-aventure-culinaire : Si d’aventure vous êtes tombés en panne dans l’île de Hull en pleine tempête hivernale, que vous vous êtes gelés les mains à vouloir faire redémarrer votre véhicule (vous avez évidemment oublié vos mitaines), que votre téléphone, aussi intelligent soit-il et demandez-moi pas pourquoi, n’a jamais réussi à capter le signal, et que vous êtes encore une fois en retard au bureau, et que vous ne pouvez pas vous empêcher de vous écrier à tue-tête : « quelqu’un faîtes quelque chose sans quoi je mords le nez du premier venu, aussi rouge et gelé soit-il! », arrêtez tout là! Prenez une grande « respiration », descendez la rue Eddy ou remontez Papineau, et réfugiez vous à la Belle Verte. Puis offrez vous un bon Dahl, juste de quoi changer de perspective. Ça va mieux? Merci à l’atmosphère chaleureuse et à la cuisine réconfortante de l’équipe de la Belle Verte!