Archives pour la catégorie Croustilles de chou frisé

Recette : Croustilles de chou frisé à la sauce Dragon Rouge

Cette semaine, ce sont les choux frisés (kale) que le distributeur de fruits et légumes bio Émile Peloquin met en spécial. Marie-Claude, des Petits Paniers de Vie, nous a préparé un portrait de ce légume et nous propose sa recette de Chips de kale Dragon Rouge que vous pourrez venir déguster ce samedi matin au mini-marché du dépanneur Sylvestre (à partir de 10h, au 9 de la rue Fortier, à l’angle de Sherbrooke dans le secteur Hull de Gatineau).

Cette fois-ci, c’est le chou frisé, plus communément appelé «  kale » et presque jamais, pour ne pas dire jamais, « borécole » ou « chou frangé », qui est en vedette.

En anglais, le chou frisé est surtout connu sous le nom de « curly kale » ou tout simplement « kale ». En espagnol, il s’appelle col crespa, c’est-à-dire « chou frisé » et en chinois, c’est « yu yi gan lan », (je vous épargne les caractères chinois) ce qui veut dire : « humble et délicieux petit légume couleur de jade aux 100 milles vertus » (personne ne me contredira à ce sujet !). Vous conviendrez avec moi que « chou frisé » à côté de ça, c’est un peu faible. Mais bon, passons aux choses vraiment intéressantes.

chou-frise-recette

Tout d’abord, peu de gens connaissent le chou frisé. C’est dommage (pour eux) puisque le chou frisé est réellement un magnifique légume dont la forme et la couleur peuvent varier. Il est parfois si joli que certaines variétés sont cultivées comme plante ornementale. Dans l’ensemble, il est facile à reconnaître grâce à ses grandes feuilles fibreuses, souvent très frisées et ayant une saveur assez prononcée. Vous pouvez tout aussi bien trouver des feuilles de chou frisé sans le frisé. Le chou frisé russe est tout, sauf frisé, et généralement il est de couleur plus foncée, tirant entre le vert foncé, le violet et le brun. C’est un légume qui peut rester très longtemps dans le jardin, même en automne et lorsque la température a beaucoup baissé. Il endure très bien le froid, jusqu’à au moins -15 degrés. Cet été, nous en avons cultivé dans notre jardin, et quelques plants nous ont offerts des nouvelles feuilles presque tous les jours ! Même s’il n’aime pas tellement la chaleur, il a tenu le coup. Lorsque l’on adopte le chou frisé, on risque de devenir accro. C’est mon cas, je l’avoue. Je ne peux pas passer 3 jours sans en manger. J’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Aussitôt que j’en remet dans mon assiette….Ha ! Quelle satisfaction ! Il est vraiment très nourrissant et vitalisant. Lorsque nous en servons à nos enfants et amis, nous sommes convaincus que nous contribuons à leur santé.

Le chou frisé contient des éléments nutritifs essentiels pour la santé des yeux. On souligne aussi qu’il possède des propriétés anti-congestives, le chou frisé serait entre autres efficace pour les problèmes de rhumes et de toux provoqués par un refroidissement. Selon des chercheurs coréens, le chou frisé contient de bonnes quantité de phytonutriments aux propriétés antibactériennes en plus de composés actifs anticancéreux et stimulant des défenses naturelles. Il est très riche en vitamines A et C, et recèle une bonne source de potassium, ce qui en fait un aliment très antioxydant et bon pour le cœur. On pourrait continuer avec d’autres détails, comme le fait qu’il contient aussi beaucoup de fibres solubles et insolubles qui ralentissent le passage du glucose dans le sang. Et aussi qu’il est richissime en vitamine K, laquelle contribue à la coagulation du sang. Bref, pour conclure en toute simplicité, lorsque nous mangeons du chou frisé, nous nous sentons vraiment nourris. Nous sentons que c’est bon pour nous.

Pour la petite histoire du chou frisé, la Grèce antique identifiait déjà plusieurs variétés de feuilles de chou. Le chou frisé sabellien était connu des Romains et il est considéré comme l’ancêtre des choux frisés contemporains. Au Moyen-âge, le chou sous toutes ses formes était l’un des légumes verts les plus utilisés en cuisine dans toute l’Europe. Pendant la seconde guerre mondiale, la culture du chou a été encouragée au Royaume-Uni avec la campagne « Dig for Victory ». Les Britanniques devaient se faire un potager pour subvenir à leur besoin en alimentation pendant le rationnement. Comme c’est un légume facile à cultiver et comme on l’a vu plus haut très riche en nutriments, c’était un choix judicieux, pour ne pas dire un chou juteux.

Il est difficile de rester zen devant un tel légume. Il est beau, il est nourrissant et il est délicieux. Nous avons de la chance de pouvoir en manger régulièrement et d’en offrir à manger aux gens qui nous entourent. Je vous souhaite sincèrement de l’inviter régulièrement à votre table !

Et pour terminer, voici la seule citation que j’ai pu trouver sur le chou frisé :

« Qu’il est chou! Frisé et relevé d’une moustache,
le jeune fanfaron qui croquait des pistaches…. »
(L’auteur préfère rester anonyme)

Recette de la semaine

Croustilles de chou frisé (kale) à la sauce Dragon Rouge

Préparation de la sauce Dragon Rouge (pour 3 beaux gros paquets de chou frisé (kale) :

1 tasse de graines de tournesol

Jus de 1 citron

1 tasse d’eau

1\8 tasse de vinaigre de cidre de pomme

1\8 tasse de tamari

1\4 tasse de dattes

1\8 tasse de tomates séchées

1\2 cuil à table de paprika

1\2 cuil à table de poivre noir

1\2 cuil à table de poivre chinois

Tout mélanger dans le mélangeur à haute vitesse. Vous obtiendrez une belle crème délicieuse et poivrée à souhait.

Préparation du chou :

Enlevez la tige centrale des feuilles de 3 beaux choux frisés. Lavez les feuilles et coupez-les en gros morceaux pour en faire des chips. Mélanger la sauce Dragon rouge dans les feuilles, et assurez vous de bien enrober chaque feuille de sauce. C’est déjà délicieux tel quel, la préparation pourrait même être servie à titre de salade. Si toutefois vous parvenez à ne pas tomber dedans et à en préserver, déposez les morceaux de chou frisé sur des plateaux à déshydrater avec la feuille téflex. Mettez au déshydrateur pour environ 18 heures.

Un bon conseil : attendez vos convives avant de les sortir, sans quoi ceux-ci risquent de ne jamais voir la couleur de vos fameuses “Croustilles de chou frisé à la sauce Dragon Rouge”!

Publicités